accompagner les acteurs du territoire au changement de pratiques dans une démarche agroécologique pour tendre vers une agriculture en qualité territoriale

Vers où voulons nous aller ? 

Nous entendons accompagner la construction de projets agricoles locaux fédérateurs ainsi que le développement de « productions de qualité territoriale » en vue de :

· soutenir la valeur ajoutée pour les agriculteur.rice.s

· garantir une agriculture durable et une production de qualité répondant aux enjeux et aux attentes des acteurs.rice.s du territoire et des citoyens-consommateur.rice.s

Notre démarche s’appuie sur de l’action de terrain en vue de comprendre et mettre en adéquation les pratiques agricoles, les enjeux locaux et les politiques publiques.

Comment s’y prend on ? 

L’agroécologie au sens pratique passe par la conception et la mise en place de techniques ou de « savoir-faire pratiques » avec les agriculteur.rice.s.

Pour obtenir une massification du changement des pratiques, nous travaillons à faire évoluer le conseil agricole et à valoriser économiquement des produits issus de pratiques agroécologiques. Cette valorisation soulève notamment la question des filières agricoles, lesquelles impliquent l’ensemble des opérateurs participant à la création de valeurs au sein de la chaine de production.

Et concrètement ? 

Nous proposons une offre de services à destination des territoires qui souhaitent s’engager dans des projets liés à l’agroécologie. A partir de l’identification des besoins, nous établissons un plan d’action incluant de l’expérimentation, de l’animation, et/ou de la formation.

Identifier les besoins

L’identification des besoins permet de proposer un plan d’action définissant les contours de l’accompagnement et les modalités de mise en œuvre des actions. Il s’agit de répondre aux objectifs des agriculteurs en prenant en compte leur contexte de production et les enjeux du territoire – en particuliers ceux visés par les politiques publiques.

Expérimenter et Animer

L’expérimentation vise à tester les techniques alternatives en condition «agriculteur» afin de faciliter leur intégration dans les exploitations agricoles. S’appuyant sur des références techniques issues de la recherche, les techniques alternatives sont co-construites avec les acteurs du territoire, en particulier les agriculteurs et les conseillers qui sont associés de la réflexion à la mise en œuvre des résultats. Le choix des thématiques de travail est lié aux enjeux des territoires (qualité de l’eau, réduction d’utilisation des produits phytosanitaires, préservation de la biodiversité etc.) et aux attentes des agriculteurs.

Deux types d’essais sont développés :

· des essais analytiques par thématique, testant les pratiques alternatives mobilisables sur un territoire

· des démonstrations chez des agriculteurs, adaptées au parc matériel et à l’organisation de l’exploitation.

>> Voir les 5 axes thématiques de travail >>

Accompagner et Formaliser

Leviers majeurs du changement de pratiques à l’échelle des territoires, les organismes de conseil doivent faire évoluer le conseil associé à la création de valeurs. Nous accompagnons les projets de construction d’offres de services afin de répondre aux besoins de l’ensemble des exploitations agricoles et aux attentes diverses du territoire.

Dans une démarche de co-construction avec les acteurs, nous travaillons sur :

· le développement de filières de diversification et de qualité

· la mise en place d’un conseil de qualité sur les exploitations

· le développement d’outils commercialisables

FORMER

L’innovation se retrouve dans les processus-mêmes d’acquisition de compétences par les conseillers et agriculteurs pour lesquels le changement de pratique requiert un changement de posture. La formation doit ainsi alterner des phases descendantes d’apports théoriques et des phases d’échanges entre pairs.

La Formation initiale

La sensibilisation aux pratiques alternatives des futurs acteurs du territoire passe par l’implication des apprenants dans des projets pédagogiques pluridisciplinaires en lien direct avec les professionnels. L’apprenant, acteur de sa formation, est et sera en capacité de proposer des solutions cohérentes avec les enjeux du territoire. Cela peut se traduire par des projets d’expérimentations menés par les apprenants.

La Formation continue

La formation continue est un outil devant s’inscrire dans la stratégie de l’acteur (entreprise) afin d’en sécuriser et/ou développer l’activité. La formation doit donc être suivie d’une prise en charge par les acteurs et d’une mise en pratique. Nous proposons des formations professionnelles ponctuelles à destination des agriculteurs, des conseillers et du public non agricole, ou des parcours d’accompagnement à l’évolution des métiers de conseillers et d’agriculteurs.

Une approche globale d’exploitation et des modules thématiques « à la carte » peuvent être proposés. L’ingénierie de formation est adaptée au public cible et au niveau d’expertise recherché (définition des thématiques, médias, niveau d’expertise, progression pédagogique, etc.).