Enjeu nutritionnel et de transition alimentaire :

Rééquilibrage de l’alimentation humaine entre les sources de protéines végétales et animales

Enjeu agro-environnemental :

La légumineuse ne nécessite pas d’apport en engrais azoté minéral, ce qui permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre

Enjeu économique :

Opportunité, en particulier pour les agriculteurs de bénéficier d’une demande croissante en produits locaux porteurs d’une identité territoriale

FILEG, KESAKO ?

Face à une demande croissante en protéines végétales, le projet FILEG a pour ambition de structurer une filière de légumineuses à graines en Occitanie afin d’y ancrer une production de qualité à haute valeur ajoutée, équitablement répartie et rémunératrice, notamment pour les agriculteurs. Le projet FILEG a ainsi pour mission de favoriser les conditions nécessaires au partenariat entre les acteurs de l’amont et de l’aval. La démarche se décompose suivant 3 phases :

– Phase 1 (2018-2019) Étude de faisabilité : Impliquant l’ensemble des acteurs, elle identifie les enjeux de la filière, ses objectifs, les services et les grands principes permettant de penser un autre modèle de filière éthique, lequel ancre ses valeurs dans le territoire régional, dans un esprit de coopération de l’ensemble des acteurs, publics et privés.

– Phase 2 (2020) Structuration de la filière : Engageant les acteurs, elle permet de démontrer que des services peuvent être construits au bénéfice des acteurs et de la filière, dans le cadre d’un projet collectif comportant un dispositif de mise en œuvre des services collectifs restant à définir

– Phase 3 : développement et déploiement de la filière

Une équipe de facilitateurs définit et organise les actions en région. Composée de personnes issues de diverses structures (interprofessions, fédérations, associations, recherche et institutions publiques…), elle apporte des compétences dans des domaines divers (économie, sociologie, agriculture, politiques publiques, etc.)

Du projet à l’action terrain : place de la Plateforme Agroécologie

Au sein de l’équipe pluridisciplinaire de facilitateurs, la Plateforme Agroécologie est particulièrement impliquée sur la conduite d’actions relatives aux questions techniques liées à la production (organisation des ateliers Production, Génétique et Services Écosystémiques) et, plus largement, participe avec l’équipe aux réflexions transversales menées sur la structuration de la filière, apportant une connaissance du terrain et des acteurs de l’amont (agriculteurs, conseillers, organismes stockeurs).

Dires d’acteurs au cours d’ateliers FILEG

En quoi l’Occitanie peut-elle être un tremplin pour le développement des légumineuse à graines ? Comment la filière peut-elle aider à ce développement ?

« Organiser cette filière en Occitanie, c’est engager l’ensemble des acteurs qui seront garants de la valorisation du produit final et de la répartition équitable de la chaine de valeurs, à commencer par les agriculteurs, et c’est aussi se doter collectivement de moyens pour accompagner le développement de la production. En Occitanie, nous avons des atouts : une diversité d’opérateurs, des compétences, des savoir-faire, une diversité de terroirs propices à la production d’une diversité de légumineuses à graines… Il faut s’appuyer sur les spécificités de chacun pour lever les freins techniques, économiques et sociologiques à la production et à la consommation des légumineuses à graines.

Nous devons être en mesure de proposer un panier de légumineuses et une diversité de produits de qualité. Cette qualité reposera sur la confiance existant entre les acteurs de la filière et chez les consommateurs. Ainsi, la filière doit intégrer la transparence, et l’éthique à son fonctionnement et favoriser et développer les multiples services agro-environnementaux, alimentaires, économiques, etc. rendus par les légumineuses à graines. Nous stabiliserons des marchés diversifiés grâce à la régularité de la production. Ce qu’il faut également mettre en avant, c’est une histoire, une identité reposant sur la coopération entre les producteurs et l’ensemble des acteurs de la filière au service des territoires d’Occitanie, des consommateurs et des citoyens. »

« La culture des légumineuses repose aujourd’hui sur les principes mêmes de l’agroécologie, domaine au sein duquel chacun tâtonne dans son coin. Il est temps de révolutionner l’agriculture sur un mode collectif afin de capitaliser et diffuser de manière large les bonnes pratiques agroécologiques. »

En partenariat avec :

Action soutenue par :